Appréciez-vous votre animal domestique ?
Surtout sa facilité à vous ramener la bonne humeur ? .
Alors on ne vous apprend rien de nouveau : sa santé n’a pas de prix.
Cependant, la facture peut facilement grimper et vous coûter la peau des fesses !
Saviez-vous qu’une structure d’assurance animale peut couvrir jusqu’à la totalité de vos dépenses vétérinaires ?
Voici tout ce qu’il faut savoir sur les différents types de mutuelles animaux pour assurer votre ami tout poilu.

L’assurance pour les chats et les chiens
La domestication des chiens et des chats devient beaucoup plus fréquente de nos jours.
La moitié des foyers européens entretienne au moins un animal de compagnon et la France est en tête du classement avec 7,5 millions de chiens et 11 millions de chats.
Face à cette démographie grandissante, les compagnies d’assurance animale sont donc très sollicitées pour assister ces animaux.
Ces animaux adorent les grands espaces et les jeux brutaux.
Ils peuvent facilement se casser un membre lors d’une chute ou se faire prendre par le courant.
Ou encore qu’ils tremblent de fièvre pendant l’hiver à cause de leur vulnérabilité en présence du froid.
Mutuelle animaux : pour les NAC ou les nouveaux animaux de compagnie
Les assurances pour les NAC deviennent aussi progressivement disponibles.
Déjà 4 millions de NAC en France
Toutefois, leur prise en charge est exceptionnelle et coûte relativement plus chère que celle des autres animaux.
L’assurance d’un serpent ou d’un iguane serait toujours plus délicate que celle d’un lapin ou d’un furet.
Veuillez donc vous renseignez sur le coût de prestation de votre assureur avant tout engagement.
Différents types d’assurance animale
L’assurance animale comprend 3 différentes formules pour répondre aux attentes de la clientèle.

Cette formule d’assurance a rapport à la santé de l’animal et elle couvre tous les frais d’hôpitaux, de même que les honoraires du vétérinaire.
Toutefois, elle peut être fournie sur certaines conditions.

Seul le détenteur de l’animal est tenu responsable des dégâts occasionnés par l’animal domestique.
En cas de souscription chez une mutuelle, c’est la compagnie qui paye les frais.
En cas de possession d’animaux qui vous assistent dans des travaux, tels les chiens de chasse, de garde ou les chevaux de courses, Le maître doit avertir et débattre de la portée des responsabilités avec la mutuelle.
L’assurance décès
Les prestations du vétérinaire et les paiements jusqu’à la crémation de l’animal décédé sont souvent très exorbitants.
Le mieux est donc de souscrire à une assurance décès. Habituellement, cette formule varie de 2 à 20 euros le mois.
Il est important de rappeler que toutes les formules d’assurance sont soumises à des conditions.
Pour ne pas dépasser le budget alloué aux besoins des animaux, il est recommandé de vérifier certains aspects du contrat de votre agence d’assurance et généralement, il s’agit de conditions de résiliation, de cas d’exclusion ainsi que de délais de carence.

Catégories :

Plan du site Plan du site 2 Plan du site 3 Plan du site 4