Appréciez-vous votre animal domestique ?
Surtout sa facilité à vous ramener la bonne humeur ? .
On convient donc que sa santé est d’ordre prioritaire.
Toutefois, l’addition peut vite être salée et vous revenir chère !
Heureusement les mutuelle chien de chasse sanglier monceau existent et peuvent rembourser jusqu’à 100% de vos factures vétérinaires
Voici tout ce qu’il faut savoir sur les différents types de mutuelles animaux pour assurer votre ami tout poilu.

La mutuelle animaux
La domestication des chiens et des chats devient beaucoup plus fréquente de nos jours.
Presque chaque famille européenne domestique un animal dont Les chats (7,5 millions) et chiens (11 millions) restent les coups de cœur des français.
Face à cette démographie grandissante, les compagnies d’assurance animale sont donc très sollicitées pour assister ces animaux.
Ces animaux adorent les grands espaces et les jeux brutaux.
Il n’est pas rare qu’ils se fracturent un membre par maladresse, ou s’électrocutent.
Ou encore tombent malade en raison du froid hivernal.
mutuelle chien de chasse sanglier monceau de compagnie (NAC)
Les assurances pour les NAC deviennent aussi progressivement disponibles.
On compte déjà environs 4 millions de NAC dans les foyers français.
Mais leur assurance demande beaucoup plus de travail et d’argent et il en va de même pour les prix et les conditions de contrat.
Personne ne peut nier la difficulté entre assurer un simple lapin ou furet et une araignée ou un serpent.
Autant bien vous renseignez pour éviter d’éventuelles surprises désagréables.
Mutuelles animaux : les différents types

L’assurance animale comprend 3 différentes formules pour répondre aux attentes de la clientèle.

Cette première forme d’assurance relève de la santé de l’animal : dépenses d’hospitalisation et du vétérinaire.
Généralement elle comprend certaines contraintes à lire au préalable.

Seul le détenteur de l’animal est tenu responsable des dégâts occasionnés par l’animal domestique.
En cas de souscription chez une mutuelle, c’est la compagnie qui paye les frais.
Tout autre type d’animaux, notamment les chiens dressés, les chevaux ou poneys de course doivent être signalés au préalable pour prendre connaissance des limites de responsabilité de la compagnie d’assurance.
L’assurance décès
Les prestations du vétérinaire et les paiements jusqu’à la crémation de l’animal décédé sont souvent très exorbitants.
Le mieux est donc de souscrire à une assurance décès. Habituellement, cette formule varie de 2 à 20 euros le mois.
Il est important de rappeler que toutes les formules d’assurance sont soumises à des conditions.
Pour ne pas dépasser le budget alloué aux besoins des animaux, il est recommandé de vérifier certains aspects du contrat de votre agence d’assurance et généralement, il s’agit de conditions de résiliation, de cas d’exclusion ainsi que de délais de carence.

Catégories :

Plan du site Plan du site 2 Plan du site 3 Plan du site 4