Appréciez-vous votre animal domestique ?
Surtout son habileté partager la joie autour de lui ?.
Alors on ne vous apprend rien de nouveau : sa santé n’a pas de prix.
Cependant, la facture peut facilement grimper et vous coûter la peau des fesses !
Saviez-vous qu’une structure d’assurance animale peut couvrir jusqu’à la totalité de vos dépenses vétérinaires ?
Retrouvez ici, tous les différents types de mutuelles animaux pour garantir la santé de votre toutou

L’assurance pour les chats et les chiens
La domestication des chiens et des chats devient beaucoup plus fréquente de nos jours.
Presque chaque famille européenne domestique un animal dont Les chats (7,5 millions) et chiens (11 millions) restent les coups de cœur des français.
Face à cette démographie grandissante, les compagnies d’assurance animale sont donc très sollicitées pour assister ces animaux.
En effet, les chiens et chats, sauf en cas de maladie, sont des animaux très actifs
Ils peuvent facilement se casser un membre lors d’une chute ou se faire prendre par le courant.
Ou encore qu’ils tremblent de fièvre pendant l’hiver à cause de leur vulnérabilité en présence du froid.
L’assurance des nouveaux animaux de compagnie
Si les mutuelles pour chiens et chats sont les plus sollicitées, il n’en est pas moins pour celles des NAC.
On compte déjà environs 4 millions de NAC dans les foyers français.
Mais leur assurance demande beaucoup plus de travail et d’argent et il en va de même pour les prix et les conditions de contrat.
Personne ne peut nier la difficulté entre assurer un simple lapin ou furet et une araignée ou un serpent.
Autant bien vous renseignez pour éviter d’éventuelles surprises désagréables.
Différents types d’assurance animale
L’assurance animale comprend 3 différentes formules pour répondre aux attentes de la clientèle.

Cette première forme d’assurance relève de la santé de l’animal : dépenses d’hospitalisation et du vétérinaire.
Cependant, comme toute assurance, elle est soumise à quelques conditions.

Si un animal blesse un passant ou abîme les biens u voisin, c’est son maître qui rembourse la victime
Cette forme d’assurance répond au nom du maitre de l’animal.
Au cas où il s’agirait d’un animal associé à un travail (chiens de chasse, de garde ou cheval, etc.), il est indispensable de le mentionner et de discuter la hauteur de responsabilité avec votre assureur.
L’assurance décès
Les coûts de préparation des obsèques d’un animal de compagnon décédé sont habituellement élevés.
Le mieux est donc de souscrire à une assurance décès. Habituellement, cette formule varie de 2 à 20 euros le mois.
Attention à vérifier les conditions de votre assureur.
Une mauvaise compréhension de ces conditions peut amener des malentendus qui peuvent vous coûter beaucoup plus que vous ne l’attendiez.

Catégories :

Plan du site Plan du site 2 Plan du site 3 Plan du site 4