Vous adorez la compagnie de votre chien ?
Notamment sa capacité à vous donner le sourire ? .
Inutile donc de vous rappeler que son bien-être est capital.
Toutefois, l’addition peut vite être salée et vous revenir chère !
Saviez-vous qu’une structure d’assurance animale peut couvrir jusqu’à la totalité de vos dépenses vétérinaires ?
Voici tout ce qu’il faut savoir sur les différents types de mutuelles animaux pour assurer votre ami tout poilu.

Mutuelles pour chiens et chats
La domestication des chiens et des chats devient beaucoup plus fréquente de nos jours.
La moitié des foyers européens entretienne au moins un animal de compagnon et la France est en tête du classement avec 7,5 millions de chiens et 11 millions de chats.
Face à cette démographie grandissante, les compagnies d’assurance animale sont donc très sollicitées pour assister ces animaux.
En effet, les chiens et chats, sauf en cas de maladie, sont des animaux très actifs
Il n’est pas rare qu’ils se fracturent un membre par maladresse, ou s’électrocutent.
Ou encore qu’ils tremblent de fièvre pendant l’hiver à cause de leur vulnérabilité en présence du froid.
Mutuelle animaux : pour les NAC ou les nouveaux animaux de compagnie
Les mutuelles pour NAC deviennent aussi peu à peu populaires
Aujourd’hui 4 millions de NAC sont déjà domestiqués en France.
Cependant, leurs soins et traitements étant plus spécifiques, exigent beaucoup plus de suivi et de minutie en fonction de chaque espèce.
Il est clair que l’assurance d’un lapin ou d’un furet serait moins compliquée que celle d’un serpent, d’une araignée ou d’un iguane.
Autant bien vous renseignez pour éviter d’éventuelles surprises désagréables.
Différents types d’assurance animale
Les mutuelles pour animaux proposent 3 types d’assurance animale aux clients.

Cette première forme d’assurance relève de la santé de l’animal : dépenses d’hospitalisation et du vétérinaire.
Toutefois, elle peut être fournie sur certaines conditions.

Seul le détenteur de l’animal est tenu responsable des dégâts occasionnés par l’animal domestique.
En cas de souscription chez une mutuelle, c’est la compagnie qui paye les frais.
Tout autre type d’animaux, notamment les chiens dressés, les chevaux ou poneys de course doivent être signalés au préalable pour prendre connaissance des limites de responsabilité de la compagnie d’assurance.
L’assurance décès
Les prestations du vétérinaire et les paiements jusqu’à la crémation de l’animal décédé sont souvent très exorbitants.
L’idéal est de faire confiance à une mutuelle d’assurance animale. Généralement, vous ne dépenserez pas plus de 20 euros par mois.
Attention à vérifier les conditions de votre assureur.
Pour ne pas dépasser le budget alloué aux besoins des animaux, il est recommandé de vérifier certains aspects du contrat de votre agence d’assurance et généralement, il s’agit de conditions de résiliation, de cas d’exclusion ainsi que de délais de carence.

Catégories :

Plan du site Plan du site 2 Plan du site 3 Plan du site 4