Différents types de aviva mutuelle chat tarif

Vous aimez votre animal de compagnie
Notamment sa capacité à vous donner le sourire ? .
On convient donc que sa santé est d’ordre prioritaire.
Cependant, la facture peut facilement grimper et vous coûter la peau des fesses !
Saviez-vous qu’une structure d’assurance animale peut couvrir jusqu’à la totalité de vos dépenses vétérinaires ?
Voici tout ce qu’il faut savoir sur les différents types de mutuelles animaux pour assurer votre ami tout poilu.

La mutuelle animaux
La domestication des chiens et des chats devient beaucoup plus fréquente de nos jours.
En Europe, un ménage sur deux possède un animal de compagnon et rien qu’en France, les chiffres laissent à croire qu’il ne s’agit plus de nécessité, mais une question de culture : 7,5 millions de chiens et 11 millions de chats !
Les mutuelles offrent donc tout un panel des formules d’assurance pour répondre à la demande pressante de la clientèle.
Ces animaux adorent les grands espaces et les jeux brutaux.
Ils se tordent souvent les articulations, ou se brûlent.
Ou encore tombent malade en raison du froid hivernal.
Mutuelle animaux : pour les NAC ou les nouveaux animaux de compagnie
Les mutuelles pour NAC deviennent aussi peu à peu populaires
On compte déjà environs 4 millions de NAC dans les foyers français.
Mais leur assurance demande beaucoup plus de travail et d’argent et il en va de même pour les prix et les conditions de contrat.
L’assurance d’un serpent ou d’un iguane serait toujours plus délicate que celle d’un lapin ou d’un furet.
Autant bien vous renseignez pour éviter d’éventuelles surprises désagréables.
Mutuelles animaux : les différents types

L’assurance animale comprend 3 différentes formules pour répondre aux attentes de la clientèle.

L’assurance santé animale Cette assurance prend en charge la santé de l’animal et en fonction de la cotisation choisie, elle peut rembourser tous les frais de traitements médicaux, d’hospitalisation, de chirurgie et de consultations vétérinaires.
Toutefois, elle peut être fournie sur certaines conditions.

Seul le détenteur de l’animal est tenu responsable des dégâts occasionnés par l’animal domestique.
Cette forme d’assurance répond au nom du maitre de l’animal.
Au cas où il s’agirait d’un animal associé à un travail (chiens de chasse, de garde ou cheval, etc.), il est indispensable de le mentionner et de discuter la hauteur de responsabilité avec votre assureur.
L’assurance décès
Les prestations du vétérinaire et les paiements jusqu’à la crémation de l’animal décédé sont souvent très exorbitants.
Le mieux est donc de souscrire à une assurance décès. Habituellement, cette formule varie de 2 à 20 euros le mois.
Attention à vérifier les conditions de votre assureur.
Une mauvaise compréhension de ces conditions peut amener des malentendus qui peuvent vous coûter beaucoup plus que vous ne l’attendiez.

Catégories :

Plan du site Plan du site 2 Plan du site 3 Plan du site 4