Appréciez-vous votre animal domestique ?
Surtout sa facilité à vous ramener la bonne humeur ? .
Alors on ne vous apprend rien de nouveau : sa santé n’a pas de prix.
Toutefois, l’addition peut vite être salée et vous revenir chère !
Soyez sans crainte. Une maison d’assurance pour animal peut garantir une prise en charge totale de vos dépenses vétérinaires.
Retrouvez ici, tous les différents types de mutuelles animaux pour garantir la santé de votre toutou

Mutuelles pour chiens et chats
Le taux d’animaux domestiqués a nettement augmenté ces dernières années, notamment chez les chiens et les chats
En Europe, un ménage sur deux possède un animal de compagnon et rien qu’en France, les chiffres laissent à croire qu’il ne s’agit plus de nécessité, mais une question de culture : 7,5 millions de chiens et 11 millions de chats !
Avec une telle explosion, les assurance chien de chasse sanglier hello veto ont su profiter de la situation en proposant toute une panoplie de services pour soulager les propriétaires d’animaux de compagnon
En effet, les chiens et chats, sauf en cas de maladie, sont des animaux très actifs
Ils peuvent facilement se casser un membre lors d’une chute ou se faire prendre par le courant.
Ou encore qu’ils tremblent de fièvre pendant l’hiver à cause de leur vulnérabilité en présence du froid.
assurance chien de chasse sanglier hello veto de compagnie (NAC)
Les mutuelles pour NAC deviennent aussi peu à peu populaires
On compte déjà environs 4 millions de NAC dans les foyers français.
Toutefois, leur prise en charge est exceptionnelle et coûte relativement plus chère que celle des autres animaux.
L’assurance d’un serpent ou d’un iguane serait toujours plus délicate que celle d’un lapin ou d’un furet.
Veuillez donc vous renseignez sur le coût de prestation de votre assureur avant tout engagement.

Quels sont les différents types d’assurance animale

L’assurance animale comprend 3 différentes formules pour répondre aux attentes de la clientèle.

Cette première forme d’assurance relève de la santé de l’animal : dépenses d’hospitalisation et du vétérinaire.
Généralement elle comprend certaines contraintes à lire au préalable.

Seul le détenteur de l’animal est tenu responsable des dégâts occasionnés par l’animal domestique.
Cette forme d’assurance répond au nom du maitre de l’animal.
Tout autre type d’animaux, notamment les chiens dressés, les chevaux ou poneys de course doivent être signalés au préalable pour prendre connaissance des limites de responsabilité de la compagnie d’assurance.
L’assurance décès
Les coûts de préparation des obsèques d’un animal de compagnon décédé sont habituellement élevés.
Le mieux est donc de souscrire à une assurance décès. Habituellement, cette formule varie de 2 à 20 euros le mois.
Attention à vérifier les conditions de votre assureur.
Pour ne pas dépasser le budget alloué aux besoins des animaux, il est recommandé de vérifier certains aspects du contrat de votre agence d’assurance et généralement, il s’agit de conditions de résiliation, de cas d’exclusion ainsi que de délais de carence.

Catégories :

Plan du site Plan du site 2 Plan du site 3 Plan du site 4