Vous adorez la compagnie de votre chien ?
Surtout sa facilité à vous ramener la bonne humeur ? .
Alors on ne vous apprend rien de nouveau : sa santé n’a pas de prix.
Mais les dépenses peuvent facilement vous surprendre et coûter une fortune !
Saviez-vous qu’une structure d’assurance animale peut couvrir jusqu’à la totalité de vos dépenses vétérinaires ?
Retrouvez ici, tous les différents types de mutuelles animaux pour garantir la santé de votre toutou

L’assurance pour les chats et les chiens
Le taux d’animaux domestiqués a nettement augmenté ces dernières années, notamment chez les chiens et les chats
En Europe, un ménage sur deux possède un animal de compagnon et rien qu’en France, les chiffres laissent à croire qu’il ne s’agit plus de nécessité, mais une question de culture : 7,5 millions de chiens et 11 millions de chats !
Avec une telle explosion, les assurance chien de chasse sanglier cmne ont su profiter de la situation en proposant toute une panoplie de services pour soulager les propriétaires d’animaux de compagnon
Ces animaux adorent les grands espaces et les jeux brutaux.
Ils peuvent facilement se casser un membre lors d’une chute ou se faire prendre par le courant.
Ou encore qu’ils tremblent de fièvre pendant l’hiver à cause de leur vulnérabilité en présence du froid.
Mutuelle animaux : pour les NAC ou les nouveaux animaux de compagnie
Les assurances pour les NAC deviennent aussi progressivement disponibles.
Aujourd’hui 4 millions de NAC sont déjà domestiqués en France.
Toutefois, leur prise en charge est exceptionnelle et coûte relativement plus chère que celle des autres animaux.
L’assurance d’un serpent ou d’un iguane serait toujours plus délicate que celle d’un lapin ou d’un furet.
Veuillez donc vous renseignez sur le coût de prestation de votre assureur avant tout engagement.
Différents types d’assurance animale
Les compagnies de vassurance chien de chasse sanglier cmne ont su s’adapter aux différents besoins des clients en proposant 3 formules d’assurances.

Cette première forme d’assurance relève de la santé de l’animal : dépenses d’hospitalisation et du vétérinaire.
Toutefois, elle peut être fournie sur certaines conditions.

Si un animal blesse un passant ou abîme les biens u voisin, c’est son maître qui rembourse la victime
Cette forme d’assurance répond au nom du maitre de l’animal.
En cas de possession d’animaux qui vous assistent dans des travaux, tels les chiens de chasse, de garde ou les chevaux de courses, Le maître doit avertir et débattre de la portée des responsabilités avec la mutuelle.
L’assurance décès
Les prestations du vétérinaire et les paiements jusqu’à la crémation de l’animal décédé sont souvent très exorbitants.
Le mieux est donc de souscrire à une assurance décès. Habituellement, cette formule varie de 2 à 20 euros le mois.
Retenez que toutes ces offres sont respectées par la compagnie que sur certaines conditions.
Vous pouvez être pris au piège et dépenser plus que prévenu et veuillez lire attentivement les conditions de résiliation du contrat, les conditions d’exclusion et la période de carence déclarée.

Catégories :

Plan du site Plan du site 2 Plan du site 3 Plan du site 4