Appréciez-vous votre animal domestique ?
Surtout son habileté partager la joie autour de lui ?.
Alors on ne vous apprend rien de nouveau : sa santé n’a pas de prix.
Cependant, la facture peut facilement grimper et vous coûter la peau des fesses !
Soyez sans crainte. Une maison d’assurance pour animal peut garantir une prise en charge totale de vos dépenses vétérinaires.
Voici tout ce qu’il faut savoir sur les différents types de mutuelles animaux pour assurer votre ami tout poilu.

Mutuelles pour chiens et chats
Le taux d’animaux domestiqués a nettement augmenté ces dernières années, notamment chez les chiens et les chats
En Europe, un ménage sur deux possède un animal de compagnon et rien qu’en France, les chiffres laissent à croire qu’il ne s’agit plus de nécessité, mais une question de culture : 7,5 millions de chiens et 11 millions de chats !
Avec une telle explosion, les agria mutuelle animaux prix ont su profiter de la situation en proposant toute une panoplie de services pour soulager les propriétaires d’animaux de compagnon
On connaît tous, l’énergie dont regorgent les chiens et les chats
Ils peuvent facilement se casser un membre lors d’une chute ou se faire prendre par le courant.
Ou encore choper une maladie, surtout en hiver où ils sont plus exposés aux contagions en raison du froid.
Mutuelle animaux : pour les NAC ou les nouveaux animaux de compagnie
Les assurances pour les NAC deviennent aussi progressivement disponibles.
Aujourd’hui 4 millions de NAC sont déjà domestiqués en France.
Mais leur assurance demande beaucoup plus de travail et d’argent et il en va de même pour les prix et les conditions de contrat.
Il est clair que l’assurance d’un lapin ou d’un furet serait moins compliquée que celle d’un serpent, d’une araignée ou d’un iguane.
Autant bien vous renseignez pour éviter d’éventuelles surprises désagréables.
Mutuelles animaux : les différents types

Les mutuelles pour animaux proposent 3 types d’assurance animale aux clients.

Cette première forme d’assurance relève de la santé de l’animal : dépenses d’hospitalisation et du vétérinaire.
Cependant, comme toute assurance, elle est soumise à quelques conditions.

Seul le détenteur de l’animal est tenu responsable des dégâts occasionnés par l’animal domestique.
Cette forme d’assurance répond au nom du maitre de l’animal.
En cas de possession d’animaux qui vous assistent dans des travaux, tels les chiens de chasse, de garde ou les chevaux de courses, Le maître doit avertir et débattre de la portée des responsabilités avec la mutuelle.
L’assurance décès
Les coûts de préparation des obsèques d’un animal de compagnon décédé sont habituellement élevés.
Le mieux est donc de souscrire à une assurance décès. Habituellement, cette formule varie de 2 à 20 euros le mois.
Il est important de rappeler que toutes les formules d’assurance sont soumises à des conditions.
Pour ne pas dépasser le budget alloué aux besoins des animaux, il est recommandé de vérifier certains aspects du contrat de votre agence d’assurance et généralement, il s’agit de conditions de résiliation, de cas d’exclusion ainsi que de délais de carence.

Catégories :

Plan du site Plan du site 2 Plan du site 3 Plan du site 4